Travaux aux Calmants

La Gazette Municipale

Vous trouverez ici le Bulletin d’information municipal. Certains numéros ne sont pas en ligne à cause de leur taille ou de leur format spécifique. Vous pouvez les consulter en Mairie.

Travaux rue du Champ Rond

Fleurissement 2016

Travaux rue de Roset

Histoire

Village de l’arrondissement de Dole ; à 5 km de Dampierre, 27 de Dole et 78 de Lons-le-Saunier. Altitude : 256 m. Salans est un village très ancien ; on ignore complètement l’époque de sa fondation. Son nom se rencontre dans les chartes dès le XII e siècle. Salans dépendait dans l’origine de la prévôté de Fraisans, propriété des comtes de Bourgogne Il appartenait, en 1430, à Guillaume de Vienne, qui, peu d’années après, vendit cette terre à Jean Gorrevod. Après les Gorrevod, on trouve comme seigneur de ce village Jean Bontemps. Le 3 janvier 1626, Salans fut vendu, moyennant 14.000 livres à Charles Laborey.

Le Château :

L’ancien château fut probablement détruit par les troupes de Louis XI, en 1479. Il ne reste de ce vieux castel, reconstruit par Jean Bontemps, qu’une tour octogonale. Le château actuel a été bâti sur l’emplacement de l’ancien par MM.Laborey. salans007

L’Église :

Salans dépendait de la paroisse de Saint-Vit. Il y avait, près du château, une chapelle dédiée à Saint Laurent. M. Laborey fonda en 1720 une chapellerie qu’il dota richement. L’Église actuelle a été bâtie à la place de cette chapelle.

Biographie :

Ce village est la patrie de Jean BART (1768-1820), chef de bataillon en retraite, chevalier de la légion d’Honneur ; des capitaines Jacques SORIN (1762-1834), BERNARD (1757-1828), Jean MARION (1772-1832), Joseph SORIN, né en 1795, tous décorés ; et BULLET Jean-Baptiste, professeur de théologie en l’université de Besançon, mort le 7 septembre 1775, à l’âge de 75 ans, doyen de la même université dont il était membre depuis 1728. Il est l’auteur du « dictionnaire celtique » ouvrage immense et plein d’érudition. 

 

Un blason pour Salans